Clavecin Ruckers
« Clavecin Ruckers, 1632 et 1745 (inv. AA 2958) ». « Clavecin Ruckers, 1632 et 1745 (inv. AA 2958) ».

Le clavecin historique a été réalisé à Anvers, il est signé Johannes Ruckers (le Jeune) et daté 1632 et 1745. En 1884, il a été remis en don au Musée par une famille neuchâteloise.

Cet instrument aurait appartenu à Marie-Antoinette, reine de France et épouse de Louis XVI, qui l'aurait donné à une de ses demoiselles d'honneur, Mlle de Trémauville, fiancée du lieutenant neuchâtelois Georges de Montmollin mort aux Tuileries le 10 août 1792 à Paris.

En 1632, le clavecin présente un clavier de 45 notes et 2 registres de jeux de cordes. Soumis à un grand ravalement en 1745 à Paris probablement, il est alors doté de 2 claviers de 58 notes chacun et de 3 jeux de cordes.

Le piètement ainsi que le décor, des fables de Jean de La Fontaine peintes sur feuilles d'or, datent de 1745. La peinture sous le couvercle et une partie de la table d'harmonie appartiennent encore au clavecin de 1632. La générosité du Rotary-Club de Neuchâtel, a permis sa restauration en 1986 à Paris par les Ateliers von Nagel. Depuis, des concerts autour du Ruckers sont proposés au public et des enregistrements sur CD sont produits régulièrement.

Fermer