De Théophile Robert à Max Bühlmann

En lien avec la grande rétrospective Maximilien de Meuron. À la croisée des mondes, l’exposition d’été propose un focus sur l’héritage laissé par l’artiste en tant que promoteur des arts. Depuis sa fondation par Meuron en 1842, la Société des amis des arts de Neuchâtel a apporté un précieux soutien non seulement aux artistes, mais aussi à la collection du Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel qu’elle a contribué à enrichir de manière significative. C’est cet engagement en faveur du musée qui est mis ici en lumière à travers un ensemble d’œuvres dont l’acquisition est directement liée à la SAA, à ses expositions organisées dès 1842, et à son généreux mécénat.

Une sélection des dons du Fonds Maximilien de Meuron accordés par la SAA depuis 1916 aura la part belle. De Théophile Robert à Max Bühlmann, en passant par Charles Humbert, Georges Dessouslavy, Janebé, Marie-Thérèse Vacossin, Angel Duarte ou Guy Oberson, entre autres, les peintures et sculptures réunies pour l’occasion témoignent de la diversité de la création artistique aux XXe et XXIe siècles.

Fermer