La décoration intérieure

A l'intérieur du Musée d'art et d'histoire, un escalier d'honneur conduit aux salles de l'étage dotées de l'éclairage zénithal. La décoration de la cage d'escalier, véritable œuvre d'art totale, se déploie sur trois peintures monumentales de Léo-Paul Robert et sur leur environnement, réalisé en collaboration avec l'artiste anglais Clement Heaton, soit près de 400 m2 d'ornements en cloisonné, papier repoussé, plâtre coloré, cuivre repoussé, faïence, bronze et vitrail, dont certains éléments font référence à l'Art nouveau. Menée par étape (1886-1893 pour les peintures ; 1895-1921 pour l'encadrement), cette décoration a pour thème principal l'exaltation de la nature et l'expression d'un profond sentiment religieux, une iconographie pour le moins originale, pour ne pas dire unique, dans un contexte muséal.

Restauration de l'oeuvre d'art totale de la cage d'escalier Restauration de l'oeuvre d'art totale de la cage d'escalier
Restauration de l'oeuvre d'art totale de la cage d'escalier
Fermer