Jules Jacod Guillarmod (1828-1889). Peintre animalier et paysagiste

Cette exposition, organisée en collaboration avec l’Association Famille Jacot Guillarmod, fait partie d’un projet pluridisciplinaire auquel s’associent le Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel et le Musée alpin de Berne.

A l’occasion du 150e anniversaire du Club alpin suisse, en 2013, un hommage est rendu à trois membres de la famille Jacot Guillarmod dont la vie ou l’œuvre ont été marquées par la montagne : Jules, peintre ; le fils de ce dernier, Jules, explorateur et alpiniste ; et Charles, topographe et cartographe

Grand peintre animalier, Jules Jacot Guillarmod saisit ses sujets avec précision et sensibilité. Parfois représentés pour eux-mêmes sur un fond neutre, ses modèles - un chien, une biche - donnent lieu à de véritables portraits. Une place privilégiée est réservée au cheval, observé à l’écurie ou à l’extérieur, au repos ou en mouvement. Cet animal constitue en outre le motif principal de plusieurs grandes compositions. Egalement paysagiste, Jules Jacot Guillarmod peint le Haut-Jura, le Seeland, ou le littoral neuchâtelois, mais aussi les vastes plaines de Transylvanie, une région d’Europe orientale rarement représentée à l’époque. Proche du réalisme, l’artiste anime souvent ses paysages de scènes de la vie agricole ou d’autres travaux, par exemple le halage sur la Thielle. Amoureux de la montagne, il réalise quatre campagnes hivernales afin d’immortaliser les derniers convois postaux de la route du col du Saint-Gothard. A ce titre, il occupe une place à part dans la peinture alpestre suisse.

Une monographie écrite par l’historienne de l’art Silvia Rohner et publiée par les Editions Attinger SA accompagne l’exposition.

Fermer