Maximilien de Meuron. A la croisée des mondes.

Peintre de paysage, voyageur cosmopolite sur les routes du Grand Tour ou encore promoteur exceptionnel des arts à Neuchâtel, Maximilien de Meuron (1785-1868) est une figure fascinante, à la croisée de plusieurs mondes.

En 1816, il fait don à la Ville de Neuchâtel de deux grandes vues de Rome peintes lors de son premier voyage en Italie. Ce geste fort marque la genèse du Musée d’art et d’histoire en constituant les prémisses de sa collection de peinture.

C’est à l’occasion de cet important anniversaire, que le département des arts plastiques  dédie une importante rétrospective à cet artiste qui fut admiré de son temps bien au-delà des frontières nationales. Les plus belles pièces du Musée d’art et d’histoire, ainsi que de nombreuses œuvres provenant de collections privées et publiques de Suisse et de l’étranger sont présentées à la lumière de la vaste correspondance de l’artiste, largement inédite. Une installation vidéo-sonore de l’artiste contemporaine Catherine Gfeller conclut le parcours de l’exposition et interroge l’actualité de l’héritage de l’œuvre de Maximilien de Meuron.

Exposition : du 15 mai au 16 octobre 2016

Une publication richement illustrée paraît pour l’occasion aux Editions d’Art Somogy

En exclusivité ! Pendant l'exposition "Maximilien de Meuron. À la croisée des mondes", le billet d'entrée inclut une croisière entre Neuchâtel et l'Ile St-Pierre avec la Société de Navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat SA. 

Fermer