Monnaies et monnayages à Neuchâtel
La numismatique neuchâteloise en perspective, de l’Antiquité à aujourd’hui La numismatique neuchâteloise en perspective, de l’Antiquité à aujourd’hui
« La monnaie est née dans le monde grec ». Normal donc que la section consacrée à la présentation des collections numismatiques du musée commence par un hommage à l'art monétaire de la Grèce. Le reste des vitrines montre d'une part les différentes pièces qui ont circulé sur le territoire de Neuchâtel des Celtes à nos jours et, d'autre part, les monnaies produites par les autorités politiques locales du 14e au 19e siècles. Les plus anciennes monnaies de notre pays proviennent du site protohistorique de La Tène, viennent ensuite les pièces du trésor romain de Dombresson, diverses monnaies romaines et quelques exemplaires du Moyen-Âge. Au 14e siècle, les premières monnaies neuchâteloises sont frappées au nom des comtes de Neuchâtel ; les émissions suivantes seront à l’effigie des Orléans-Longueville, puis des rois de Prusse et enfin pour le maréchal Berthier. En 1814, Neuchâtel devient canton suisse et, en 1848, la Confédération suisse se dote d'une monnaie nationale, le franc suisse. Certains graveurs neuchâtelois réaliseront d'ailleurs des motifs pour la Monnaie fédérale... A ce propos, connaissez-vous la petite histoire du « vreneli », monnaie créée par le Neuchâtelois Fritz Ulysse Landry ?
Fermer