Les sculptures de l’esplanade du musée
et la figure humaine

L’agrandissement de l’Hôtel Beaulac, au début des années 1990, a eu pour conséquence la transformation du quai, devant le musée, en rue urbaine. Nous avons alors saisi l’occasion de proposer à la Ville de supprimer la circulation routière dans cette rue afin de créer un espace à ciel ouvert destiné à l’exposition de sculptures. La proposition fut retenue et le 11 septembre 1994, l’esplanade fut inaugurée en présence de l’œuvre monumentale Grande figure d'Henri Presset, commandée pour la circonstance et érigée à l’extrémité ouest de cette esplanade.

Depuis, nous n’avons cessé d’acquérir des œuvres pour cette place : par achat, don ou dépôt. L’idée conductrice était de présenter la figure humaine dans ses expressions les plus diverses de l’art du 20e siècle. A cet endroit très passant, les silhouettes vivantes et mouvantes des habitants se rendant au travail et celles des promeneurs allant aux Jeunes rives se seraient mêlées ainsi aux formes figées des sculptures.



Henri PRESSET (*1928) : Grande figure, 1994,
acier forgeable, 503 x 115 x 110 cm.
Don de la Ville de Neuchâtel et de l’Hôtel Beaulac,
Neuchâtel. AP 9430

Ci-contre:
André RAMSEYER (*1914) : Labyrinthe VI, 1977,
bronze, env. 108 x 130 x 95 cm. Don de UBS SA,
Neuchâtel. AP 9449


Claudine GRISEL (*1943) : Grande mutante en marche, 1983, bronze, fonte à la cire perdue, 130 x 82 x 65 cm environ. Dépôt de l’artiste, AP 2003-1 (d)


Fred PERRIN (*1932) : L’otage, 2003, pierre de taille
et acier, 220 x 65 x 65 cm. Dépôt de l’artiste 2005


Nous avons réalisé cette idée en exposant les œuvres
d’Olivier Estoppey,
Claudine Grisel,
Bernard Luginbühl,
Sebastian Muniz,
Fred Perrin

et évidemment la Grande figure
d' Henri Presset.


Bernard LUGINBÜHL (*1929) :
Cigogne de La Neuveville, 1990,
acier sculpté, env. 360 x 80 x 70 cm.
Don du Fonds Maximilien de Meuron
et de la Ville de Neuchâtel. AP 9450

Ci-contre
André RAMSEYER (*1914) : Evasion,
bronze, 141 cm. Achat. AP 9270




Olivier ESTOPPEY
 (*1951) : Mon jardin sous la pluie,
1994, béton et plomb, 194 x 75 x 75 cm.
Don du Fonds Maximilien de Meuron. AP 9446



 

Selon la notion plus générale que derrière « la colonne » ou « la stèle » (qu’elles soient artefacts traditionnels ou créations modernes), on peut souvent déceler le corps humain, les sculptures de Ugo Crivelli, Robert Jacot-Guillarmod et Dominique-Anne Junod peuvent être rattachées à ce thème.


Dominique-Anne JUNOD (*1944) : Trois colonnes, 2002,
marbre de Carrare, chaque élément 210 x 19 x 21 cm.
Don de l’artiste et de la Galerie de l’Orangerie. AP 9487

 


Ugo CRIVELLI (1923-1995)
Totem, 1985,
bronze, 241 x 24 x 24 cm.
Don de la Ville de Neuchâtel. AP 9413

 

 


Robert JACOT-GUILLARMOD (*1918) :
Menhir, 1986 ,
laiton soudé et patiné, 214 x 118 x 44 cm.
Don de Pierre Grandjean et René Ferner. AP 9406


Gianfredo CAMESI (*1940) : Vacuité, 1994, granit sculpté, 4 éléments,
hauteurs respectives : 21, 33, 40 et 66 cm,
largeur x profondeur : 132 x 81 cm.
Don du Fonds Maximilien de Meuron. AP 9478

 

Mais les circonstance de notre travail ont eu pour conséquence l’acquisition de quelques pièces majeures qui ne représentent pas le corps humain.
Elles ont simplement rejoint nos collections à la suite d’expositions dans notre musée comme, par exemple, l’œuvre de Gianfredo Camesi.
Les sculptures de
Marino Di Teana,
et de
Daniel Grobet

nous ont été offertes suite à des expositions de notre voisine, la Galerie des Amis des Arts, . Enfin, le grand Ramseyer,
nous a été donné par l’UBS lors de son départ de son siège situé au Faubourg du Lac où cette œuvre avait été placée précédemment.


Marino DI TEANA (*1920) : Aube, 1977, acier, 90 x 78 x 20 cm.
Don de M. Pierre Uhler. AP 9417

 


Daniel GROBET (*1936) : Jaillissement, 1998-99,
fer forgé et soudé et plomb (dans la boule du contrepoids),
env. 550 x 350 cm.
Don du Fonds Maximilien de Meuron. AP 6671

 

 


André RAMSEYER (*1914) : Labyrinthe VI, 1977,
bronze, env. 108 x 130 x 95 cm.
Don de UBS SA, Neuchâtel. AP 9449

 


Expressions d’idées et de formes nouvelles au moment de leur réalisation, nombre de ces sculptures appartiennent aujourd’hui à un « langage classique de la modernité ». Nous pensons utile de confronter leurs messages aux tendances artistiques émergeantes. Si l’on compare la monumentale Figure de Presset qui met en scène l’être humain de manière forte et erratique, avec les deux Toises de Sebastian Muniz placées dans les niches au-dessus de l’entrée principale du musée, toises qui évoquent (ironiquement ?) l’échelle d’une sculpture possible à cet endroit, on pourra constater - et juger - le chemin parcouru par la sculpture contemporaine.

Walter Tschopp
Conservateur arts plastiques

fiche de présentation

liste des sculptures

retour à la page d'accueil du
Musée d'art et d'histoire de Neuchâtel

 


Henri PRESSET (*1928) : Grande figure, 1994,
acier forgeable, 503 x 115 x 110 cm.
Don de la Ville de Neuchâtel
et de l’Hôtel Beaulac,
Neuchâtel. AP 9430

 


Sebastian MUNIZ (*1972) : Deux toises, 1997,
bois peint, 232 cm. Achat par échange avec l’artiste.


 
Photos :Stephano Iori
Site: madvideo