Les bâtiments
Le Musée d'art et d'histoire

Construit pour abriter la collection de peinture de la Ville de Neuchâtel, le bâtiment, à vocation muséale, est édifié au début des années 1880 d'après les plans de l'architecte Léo Châtelain. De style Renaissance française, il présente un corps central flanqué de deux ailes et coiffé d'une coupole. Au moment de son inauguration, en septembre 1884, il est encore entièrement dédié au domaine artistique, comme le rappellent les inscriptions « Beaux-Arts » placées sur ses façades nord et sud. Dès le début de l'année 1885, il accueille le Musée historique de la Ville qui réunit des collections historiques, archéologiques et ethnographiques. La collection ethnographique quittera le Musée en 1904 et la section archéologique en 1952. Ce n'est qu’à la fin des années 1980 que le Musée des Beaux-Arts  et le Musée historique prendront le nom de « Musée d’art et d’histoire ». Deux annexes conçues par l'architecte François Wavre seront encore ajoutées, l'une à l'ouest, en 1952, destinée à la Société des Amis des Arts, l'autre à l’est, en 1953. 

La façade principale, orientée au midi, présente une imposante porte de bois. Sur la hauteur court une frise arborant douze médaillons exécutés en mosaïque, à l'effigie de l'art égyptien, grec, médiéval et moderne (1887), œuvres d’Albert de Meuron, Alfred Berthoud, Gustave Jeanneret et Albert Anker. Au centre, au-dessous de la coupole, s'élève une grande composition en hémicycle d’Albert de Meuron, également en mosaïque, figurant l'art païen et l'art chrétien face à l'art idéal (1897), elle-même surmontée d'un fronton sculpté portant un aigle et les armoiries de Neuchâtel.

Les Galeries de l’histoire

Les Galeries de l'histoire sont remarquablement situées dans la cour nord de l'Hôtel DuPeyrou. Appelé à l'origine Galeries Léopold-Robert, le bâtiment a été construit en 1862-1864 par l’architecte Hans Rychner, à l'initiative de la Société des Amis des Arts. Il s'agit de la première construction à caractère spécifiquement muséal de la ville de Neuchâtel. Elle fut l’objet d'une extension en 1894-1895, réalisée sous la conduite d'Alfred Rychner, selon un projet de Léo Châtelain. Entre 1952 et 2000, le bâtiment a été occupé par le Musée cantonal d'archéologie. Après le départ de ce dernier à Hauterive au Laténium, le bâtiment a été complètement transformé et équipé par l'atelier d’architecture Manini Pietrini à Neuchâtel pour accueillir les Archives de la Ville, les maquettes historiques, des dépôts et des salles de travail. Désormais baptisé Galeries de l'histoire, ce lieu forme depuis 2003 un espace d'accueil, d'expositions et de recherches privilégiés pour toutes celles et tous ceux qui s'intéressent à l'histoire neuchâteloise. L'intérieur présente une architecture audacieuse faisant dialoguer ancien et moderne.

Fermer