L'Objet du mois
Intérieur de la basilique de Saint-Paul-hors-les Murs à Rome après l’incendie de 1823.  Étude, sans date (1823 ou 1824). Huile sur papier marouflé sur carton, 290 x 295 mm.  AP 7091. Photo MahN/Stefano Iori Intérieur de la basilique de Saint-Paul-hors-les Murs à Rome après l’incendie de 1823. Étude, sans date (1823 ou 1824). Huile sur papier marouflé sur carton, 290 x 295 mm. AP 7091. Photo MahN/Stefano Iori
Du 2 au 28 avril 2019

Une étude attribuée à Léopold Robert

Du Projet au tableau et à ses répliques     

L’étude représente l’intérieur de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome après l’incendie de 1823. Cet évènement bouleverse la ville et inspire à Léopold Robert un tableau daté 1824 (MahN AP7), et à son frère Aurèle, une version différente en 1826 (MBA La Chaux-de Fonds).

La correspondance des deux peintres nous apprend qu’ils se rendent tous les deux sur les lieux à plusieurs reprises au lendemain de la catastrophe qui attire nombre d’artistes. Il semble que Léopold réalise principalement des études à l’huile alors qu’Aurèle dessine. Conforme à la composition de la peinture hormis dans la présence des personnages à l’avant-plan, cette étude serait l’une d’elles.

En plus de cette conformité, plusieurs éléments nous portent à l’attribuer à Léopold Robert bien qu’elle soit non signée et non datée: le coloris, la précision des formes architecturales soulignées par les traits fins comme sur la toile, la définition du ciel ainsi que la technique (huile sur papier) et le support, identiques à une autre étude de ce sujet conservée au MahN.

Le thème est une sorte de défi pour Léopold Robert qui est avant tout un peintre de figures. Cette étude est l’occasion de revenir sur le processus qui mène du projet au tableau définitif puis aux répliques ou copies que Léopold et son frère Aurèle réalisent suite au succès de ce tableau.

Fermer