L'Objet du mois
Tilo Frey (1923-2008), Marie-Claire Bodinier, 1974. Huile sur carton. Legs de Tilo Frey, 2008. Inv. H 2008.87 © Musée d'art et d'histoire (MahN) Tilo Frey (1923-2008), Marie-Claire Bodinier, 1974. Huile sur carton. Legs de Tilo Frey, 2008. Inv. H 2008.87 © Musée d'art et d'histoire (MahN)
Du 4 au 30 juin 2019

Tilo Frey (1923-2008), trajectoire d’une pionnière

Née au Cameroun en 1923 d’un père suisse et d’une mère peule, Tilo Frey est venue dans le canton de Neuchâtel à l’âge de 5 ans. Parallèlement a une activité professionnelle dans l’enseignement, elle mène une carrière politique dans les rangs radicaux. En 1959, les Neuchâteloises sont les premières avec les Vaudoises à obtenir le droit de vote et d’éligibilité au niveau cantonal. En 1964, Tilo Frey est élue au Conseil général de la Ville de Neuchâtel. Dès 1969, elle siège également au Grand Conseil.

Suite au vote historique de 1971 qui introduit le suffrage féminin à l’échelle nationale, Tilo Frey compte parmi les douze premières femmes élues au Parlement fédéral. Elle est aussi la première personne de couleur à siéger à Berne. Au cours de ces quatre ans sous la Coupole, elle mène plusieurs combats, notamment pour l’aide aux pays en voie de développement, la lutte contre la pollution des eaux, la décriminalisation de l’avortement et l’égalité entre hommes et femmes.

Fermer