Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes
Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes
Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes
Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes

Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes

Avec « Made in Neuchâtel. Deux siècles d’indiennes », le Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel propose la première grande exposition consacrée aux indiennes neuchâteloises. A partir d’un riche ensemble de plus de 300 objets – toiles imprimées, empreintes, livres d’échantillons, portraits, vues de fabriques et correspondance –, l’exposition nous fait découvrir l’une des principales régions productrices de toiles peintes de toute l’Europe.

Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes

du 07.10.2018

au 19.05.2019

Les toiles de coton imprimé, désignées par le terme d’indiennes en référence à leur origine géographique, connaissent un engouement sans précédent en Europe aux XVIIIe et XIXe siècles. Elles passent rapidement du produit de luxe à un bien de consommation de masse. À Neuchâtel, une quinzaine de manufactures permettent à la région de se positionner au sein de circuits internationaux. Privilégiant une approche interdisciplinaire, le parcours met en évidence les stratégies mises en œuvre par les producteurs et les maisons de commerce neuchâtelois pour conquérir de vastes marchés, notamment en France, en Allemagne et en Italie. La place occupée par les indiennes dans le commerce triangulaire et la traite des Noirs y est également abordée.

Indiennes entre passé et présent

L’exposition interroge à partir d’un corpus largement inédit les toiles de coton imprimé dans la perspective des arts décoratifs européens : comment le langage ornemental des toiles évolue-t-il? Quelles sont les sources auxquelles puisent les créateurs? Comment adaptent-ils les motifs aux contraintes de la mode ? Comment déclinent-ils les motfs provenant d’Inde, de Perse, de Chine et d’Europe ? Autant de questions qui permettent d’éclairer d’une lumière nouvelle la production et le négoce des indiennes. L’actualité des ornements anciens est illustrée, dès l’entrée de l’exposition, au travers d’une collaboration avec la filière Design textile de la Haute École spécialisée d’art de Lucerne (HSLU). S’inspirant des collections de dessins, d’empreintes et de toiles imprimées produites à Neuchâtel, ces jeunes créateurs interprétent des motifs anciens, en leur conférant une forme contemporaine et inédite.

Vues de salle

Made in Neuchâtel. Deux siècles d'indiennes

du 07.10.2018

au 19.05.2019